BUSHMAN FILM FESTIVAL 2017

La créativité africaine, matière première N°1 de l'Afrique

Pourquoi BFF ?

 

Aliénation culturelle silencieuse

La force de la jeunesse est affaiblie par les lourdeurs héritées du système des politiques officielles régionales dans le domaine de la culture, de l’innovation et de la créativité. Sur le terrain, dans la vie de tous les jours ces mesures officielles sont inefficaces, même si sur le papier elles prétendent œuvrer pour l’épanouissement de la jeunesse ouest africaine. L’action créatrice est moquée, négligée et n’est pas soutenue financièrement. Des espaces de production, de valorisation ne sont pas créés . De nombreuses personnes n’y prêtent pas attention, elles aussi occupées par leur lutte quotidienne pour survivre alors que ces blocages et ces échecs publics devraient être des problèmes d’actualités.

... les échecs des politiques culturelles...

Aujourd’hui tout le monde est conscient du problème, souffre du problème. Notre culture est tous les jours fragilisée, reléguée au dernier rang. Nous ne parlons plus nos langues maternelles, nous n’avons plus de villages, de racines fortes sur notre histoire glorieuse. Mais Ajourdhui aussi, des enfants de l’Afrique, brillants, audacieux, sans peur et sans complexes se dressent et créent de la nouveauté, de la beauté, de l’énergie positive.

Nos pays ont besoin de nouvelles institutions mieux adaptées aux difficultés de ce monde instable. Nous ne seront plus passifs. Nous seront des actifs participatifs. Nos jeunes ont de plus en plus besoin de nouveaux réseaux pour créer, exister, prouver, offrir, explorer et devenir leaders dans leurs domaines. 20% à 30% de l’opinion publique de nos Etats Africains , des professeurs, des artistes, des libres penseurs ne sont pas d’accord avec ses politiques gouvernementales inaptes aux besoins du jeune africain .

...C’est aujourd'hui!!! c'est maintenant

Aujourd’hui nous lançons le BFF dans 18 pays de notre chère région. Nous allons produire du beau, nous allons produire du vrai, du pur talent librement –librement-librement-d’abord pour nous-mêmes et par nous même.

Le moment , c’est maintenant.

Bushman Film Festival

La créativité africaine, matière première N°1 de l'Afrique